• 1 Da Vinci Analytic Group
  • 1
    Da Vinci Analytic Group
    Operational analysis and forecasts of the world political processes. Risks evaluation and country's risks intelligence. Evaluation of current state policy on business and investments.

  • 1
    Da Vinci Analytic Group
    Economical analysis and researches. Geo-economical surveys. Investment risks rating. Due diligence. Evaluation of economy state policy and possible risks of work on the market.

  • 1
    Da Vinci Analytic Group
    Drafts of law development, creation of government programs and concepts of law-policy. Analytical support of parliament committees' work. Consulting on macro-economy policy matters.

  • 1
    Da Vinci Analytic Group
    Information support. Speech-writing, strategic campaigns.

  • 1
    Da Vinci Analytic Group
    Analysis, evaluations, recommendations and elaboration of plans on crisis settlement in states with political instability.

  • 1
    Da Vinci Analytic Group
    Strategical analysis and forecasts of situation development in states after coup d’etats, uprising and other non-democratic scenarios of changing the power. Analysis of impacts on economy and business climate.

  • 1

Articles and Publications




Les perspectives de la campagne russo-égyptienne en Libye

08.09.2016

Nous présentons à nos lecteurs l’ article contenant une analyse de possibles projets du Kremlin pour accroître sa présence militaire en Méditerranée. En plus de la Syrie, les militaires de l’armée russe pourraient bientôt apparaître en Egypte. Après avoir joué du côté du Caire dans la guerre civile en Lybie, la Russie espère gagner de substantiels bonus grâce à sa politique internationale . Cette publication a été préparée par Anatoly Baronin en exclusivité pour la communauté internationale de volontaires InformNapalm.

Durant la période de mai à septembre 2016, nous observons une intensification de la coopération militaire entre les ministères de la Défense de la Fédération de Russie et de l’Egypte. Tout cela se déroule sur le fond de nombreuses livraisons d’ armes russes dans le pays. L’analyse de ces signes indique que le Kremlin étudie une telle possibilité tout comme l’éventuelle préparation des opérations militaires conjointes avec l’ Egypte dans le secteur, probablement, en Libye, avec le déploiement temporaire du contingent militaire limité de la Fédération de Russie.

Le Kremlin souhaite renforcer ses positions au Moyen-Orient et en Afrique du Nord. Les actions de la politique étrangère de la Russie dans cette région visent à créer une concurrence avec les États-Unis, ainsi que de créer des situations conflictuelles, ce qui permet à Moscou de renforcer la position de négociation avec Washington, ou parvenir à un accord sur la répartition des zones d’influence avec le retrait américain d’Europe de l’Est.

À cette fin, dans les conditions qui prévalent en Egypte après le «printemps arabe», Le Caire est considéré par le Kremlin comme un partenaire stratégique majeur de la Russie en Afrique du Nord et au Moyen – Orient. Ainsi, la Fédération de Russie veut revenir à la période de 1954-1970 de la règne de Gamal Abdel Nasser pour renforcer sa présence stratégique, militaire et politique dans la région. Ce retour peut être considéré par Moscou comme une revanche après la longue période de présence américaine en Egypte.

À l’heure actuelle, les négociations sont en cours, concernant la participation des unités de troupes aéroportées russes dans des exercices anti-terroristes conjointes qui auront lieu en octobre, en Egypte. Il est prévu qu’une unité de la 106e Division de Toula y prendra part, ainsi qu’un groupe de travail. Une formation linguistique (anglais du niveau poussé ) est en cours depuis 2013, dans le cadre de la préparation des troupes aéroportées pour la participation à ces exercices. Comme les formateurs dispensent les cours à leurs élèves directement sur place, au sein des unités et formations aéroportées, cela fait penser que leur collaboration sera durable, ciblée et dirigée à préparer les militaires aux opérations conjointes à l’étranger. Les premières informations concernant les exercices conjoints datent du 24 novembre 2015 suite à la réunion de la commission russo-égyptienne consacrée à la collaboration dans les domaines technique et militaire entre ces deux pays.

La possibilité du déploiement des troupes russes en Égypte est indirectement confirmée par la réunion du 25 août, entre les représentants du ministère de la Défense d’Égypte (le chef d’État-Major de la gestion de la logistique ) et son homologue du ministère de la Défense russe. Au cours de la réunion dans le cadre de l’échange d’expériences ont été discutées les questions d’organisation de la sécurité alimentaire des forces armées russes dans les conditions du camp de campagne, les questions de l’expérience de l’ approvisionnement extérieur, l’ organisation de la fourniture des vêtements pour le personnel militaire et des services sanitaires et de blanchisserie. Les questions de l’organisation du transport militaire, y compris par l’aviation internationale, y ont été abordées. La délégation égyptienne a visité le 100e régiment de logistique (dans le hameau de Kalininets de la région de Moscou, l’unité militaire .85084 ) où les membres de la délégation ont pris connaissance de l’organisation de la formation de combat du personnel, de l’infrastructure, du camp militaire et des conditions de vie sociale des militaires.

En juin de cette année, au sein de l’Institut d’Études et de Recherches en chimie ( Moscou,) rattaché au ministère de la Défense de la Russie, une délégation égyptienne a pris connaissance des méthodes et des moyens du contrôle de qualité, imposés par les structures russes. La même délégation a également visité l’école des cuisiniers numéro 190, de Narofominsk, dans la région de Moscou (la Région militaire de l’Ouest) où leur a été présentée la préparation des cuisiniers militaires, des boulangers, avec les cours de cuisine dans les conditions du camp de campagne. Étant donné que le régime alimentaire des militaires égyptiens et russes est différent, il y a un doute objectif que le Caire puisse s’intéresser à la question de l’approvisionnement alimentaire russe dans le but de l’appliquer dans ses propres unités et des formations militaires .

Malgré les discours répétées sur l’importance de la stabilisation de la situation dans le nord du Sinaï, par les représentants du ministère de la Défense de la Fédération de Russie, la Libye. semble être l’ intérêt prioritaire. Sur le territoire de la Libye, les zones d’ influence de l’EI sont sur la côte nord-ouest , entre Syrte et Misrata. Ce territoire est situé à une grande distance de la frontière avec l’Egypte. Le déploiement des troupes nécessite la misa en place d’un soutien logistique sur environs 900 km, ce qui peut expliquer l’intérêt des Égyptiens au fonctionnement des troupes de soutien logistique.

La première information concernant la probabilité de l’opération en Libye, menée par les forces égyptiennes, celles de l’Italie et de la Russie, remonte à mars à 2015.

En janvier 2016 un groupe de militaires russes est arrivé à la base Jamal Abdulashir à Tobrouk (Libye), en même temps que les unités américaines et britanniques, pour y rester pendant une semaine. La Russie a aidé à imprimer 4 milliards.de dinars pour le gouvernement à Tobrouk, qui est considéré comme opposé au gouvernement d’union nationale de Tripoli. soutenu par l’Occident

Le 28 juin 2016, le général de l’Armée nationale libyenne Khalifa Haftar (représentant de la tribu d’al-fardzhan), qui est l’un des prétendants pour le rôle du dirigeant libyen et qui est chef de l’armée gouvernementale à Tobrouk, est arrivé à Moscou après sa visite en Egypte. Les détails de la visite n’ont pas été divulgués.

Haftar est soutenu par l’Egypte et les Emirats Arabes Unis. Il peut compter sur le soutien des membres de son tribu, ayant une forte présence dans le sud-ouest de Tripoli, ainsi que dans les villes côtières de Syrte, Sitt, ce qui lui permet de compter sur le soutien dans les zones contrôlées par l’EI..

Malgré l’existence des contacts entre Moscou et Haftar en 1970-1980 par le biais de conseillers militaires, nous pouvons affirmer, avec un haut degré de probabilité , que le Kremlin évalue les pour et les contre et n’a pas encore pris la décision de soutenir sa candidature ou pas.

La Russie pourrait être intéressée par la réalisation d’opérations sur le territoire de la Libye. Ainsi, la Russie va détourner l’attention de l’appui politique à Bachar el-Assad en Syrie vers la lutte contre l’EI dans la région. En outre, le Kremlin aura l’occasion de poursuivre la rhétorique habituelle de la Fédération de Russie en ce qui concerne les efforts visant à stabiliser la situation dans les pays où la situation est devenue incontrôlable, selon les déclarations de la Fédération de Russie, « à la suite de la politique américaine. » Et si l’un des États-membres de l’UE e joint à à l’opération, le Kremlin sera en mesure de déclarer la « fin d’isolement » et une « percée » dans les relations avec l’Union européenne.

Anatoly Baronin - 'Da Vinci AG Directore



Ukrainian Economic Trends Forecasts

Articles and Publications



22.02.2017 Бакинский тандем: зачем Алиев назначил жену вице-президентом Азербайджана / Апостроф (Украина)

Президент Азербайджана Ильхам Алиев назначил свою жену Мехрибан Алиеву первым вице-президентом страны. Он представил ее на заседании Совета безопасности Азербайджана, и объяснил это назначение важной ролью, которую Алиева "долгие годы играет в общественно-политической, культурной, международной деятельности".




24.01.2017 Москва растит нового Каддафи

Российская Федерация в течение последних семи месяцев осуществляет оценку перспектив и возможностей вмешательства в конфликт на территории Ливии на стороне Верховного главнокомандующего вооруженными силами Ливии Халифа Белкасима Хафтара, который поддерживает Палату представителей Ливии в Тобруке, оппозиционную правительству в Триполи.


 








18.01.2017 Зачем Россия модерирует встречу палестинских радикалов

Российская Федерация усиливает работу с палестинскими политическими фракциями с целью их консолидации и создания опоры для влияния на Ближнем Востоке, а также торгов с новой администрацией Соединенных Штатов по вопросам геополитики и сфер влияния.




29.12.2016 Путин капитулировал перед ИГИЛ

В Сирии Москва бездумно использует тот же "федеративный" шаблон, который продавливает в Украине. Агенство Reuters со ссылкой на несколько источников заявило о том, что Сирия может быть разделена на несколько неофициальных зон влияния в рамках сделки между Россией, Турцией и Ираном.




14.12.2016 Штурм Алеппо: сможет ли Асад развить наступление в Сирии

Силы президента Сирии Башара Асада при поддержке российской авиации взяли штурмом город Алеппо. В результате боев город практически полностью разрушен, а штурм сопровождался массовыми убийствами мирных жителей. Из-за этого местное население настроено чрезвычайно враждебно по отношению к Асаду. По этой причине взятие Алеппо совершенно не означает завершение войны в Сирии. Башар Асад, чьи ресурсы и без того весьма ограничены, теперь будет вынужден отвлекать большие силы для контроля над нелояльным городом, что не позволит ему развивать наступление на других направлениях.


All publications

Home | About us | Service | Contacts | Disclaimer